Pierre Debien

Mus�e d'art contemporain

P�rnu (Estonie)

du 1er juin au 31 ao�t 2008

Exposition internationale XV�me �dition de l�exposition � NUDE ART EXHIBITION MAN & WOMAN" Installation
�TANT QU'IL Y AURA DES ARBRES�

Pierre Debien a cr�� � Tant qu�il y aura des arbres � pour le Centre d�Art Contemporain de P�rnu sur invitation de Mark Soosaar directeur du NEW ART MUSEUM de P�RNU (Estonie) dans le cadre de la XV�me �dition de l�exposition � Nude Art Exhibition Man & Woman � avec pour th�me cette ann�e � SECOND LIFE � ( au sens propre par l'utilisation de mat�riaux de r�cup�ration et au sens figur� par la renaissance d'une spiritualit�).

Pr�sentation du travail de Pierre Debien
Le projet repose sur la volont� de Pierre Debien de r�aliser une �uvre qui s�int�gre au th�me de l�exposition � le nu masculin et f�minin � et au lieu, le centre d�art contemporain de P�rnu, ancienne ville hans�atique dont la fondation remonte au XIII�me si�cle, aujourd�hui ville d�eau soucieuse de conjuguer la richesse de son pass�, la modernit� et la protection de l�environnement.

Pierre Debien s�appuie souvent dans ses installations sur les mythes ou les r�cits fondateurs de notre culture ( � Story Bouc �, � Qui va tuer le Minotaure ? �, Le Rhinoc�ros et la Dame, Marie-Madeleine, le Rhino et le monstre�L�da�).
Pierre Debien en donne une lecture contemporaine pour permettre au visiteur de circuler dans l�espace et dans le temps, et renouer avec les pr�occupations fondamentales de l�homme.
Ses th�mes de pr�dilection que l�on retrouve souvent de mani�re r�currente dans ses r�alisations sont celui de la femme, de ses rapports avec l�homme et celui de la relation de l�homme avec la nature.
L�installation � Tant qu�il y aura des arbres � est une occasion pour Pierre Debien de replacer l�arbre au c�ur de nos cultures comme �l�ment fondamental de notre monde imaginaire, de notre patrimoine naturel et culturel, aujourd�hui symbole de notre survie dans un monde d�urbanisation d�brid�e.
L�arbre est donc au centre de l�installation autour duquel nos cultures gr�co-latines placent l�homme et la femme.
C�est alors pour Pierre Debien l�occasion de donner une version contemporaine de Adam et Eve.
Pierre Debien associe la sculpture, la peinture, l��crit ( travail en duo avec Annick Debien) pour laisser une grande libert� d�interpr�tation, les langages se nourrissant mutuellement et donnant libre cours � l�imaginaire � partir d�un canevas simple.
Pr�sentation de l�exposition
Elle comprend :
3 espaces avec des toiles sur les murs ;
-Les toiles tr�s color�es au mur repr�sentent toutes sortes d�esp�ces et de combinaisons de vie dans l�univers (min�ral, v�g�tal, animal, m�le, femelle)
-l�entr�e dans les 3 espaces se fait par les 2 cr�atures g�antes qui symbolisent l�entr�e dans l�imaginaire suscit� par l�arbre quelles que soient les cultures, le temps et l�espace.
-Les 3 espaces de l�installation
*au centre : l�Arbre du Jardin d�Eden
*Adam seul, le m�le m�tamorphos� en rhinoc�ros repr�sente la condition de l�homme aujourd�hui (repr�sent� comme une esp�ce en voie de disparition)
*Eve, la femelle et ses cong�n�res orchestrant toute la nature repr�sentent la f�minisation des esp�ces qui prolif�rent et envahissent la terre.






VISITE DE L�EXPOSITION

A-L�installation
1-accueil par les 2 cr�atures g�antes : le visiteur est invit� � p�n�trer dans l�univers imaginaire cr�� de tous temps par l�arbre.
2-l�arbre repr�sente l�univers originel paradisiaque.
Il est le gardien de l�id�e du paradis et des valeurs humaines.
Il est l�arbre de vie ( les mouchoirs rouges nou�s, les sachets de germination), l�arbre de la connaissance, la liaison entre les cultures, en particulier avec les cultures gr�co-latines.
Autour de lui gravitent :
-les personnages en noir et blanc : les gardiens du temple que repr�sente l�arbre.
-la ch�vre Amalth�e : la m�re nourrici�re de Jupiter dont la corne arrach�e est � l�origine de la corne d�abondance et du Paradis. Elle est toujours pr�sente dans l�arbre par les petits boucs � une corne qui trouvent refuge dans l�arbre.
-Le passeur : la part de r�ve du visiteur, le glissement du r�ve � la r�alit�, de la vie � tr�pas. L�arbre est le gardien de la mesure du temps.
-le coffre � jouets : la part d�enfant du visiteur. L�arbre est le gardien du monde de l�enfance.
3-Adam, seul, le m�le m�tamorphos� en rhinoc�ros
Le rhinoc�ros repr�sente d�une part une permanence des esp�ces de la pr�histoire et une esp�ce menac�e par l�homme (qu�te de la corne � pouvoirs magique, aphrodisiaque, m�dical) donc le symbole de la lutte pour la pr�servation de la nature et de la m�moire et d�autre part il est par sa corne un symbole phallique, par sa puissance et sa faible vue, le symbole de la force aveugle .
Pierre Debien l�identifie � Adam, le m�le d�aujourd�hui.
Le rhinoc�ros est le symbole de la puissance m�le, aujourd�hui largement mise en question dans nos soci�t�s occidentales.
La repr�sentation du petit rhinoc�ros en cage sur les genoux de la femme exprime sous la forme de la d�rision la situation de l�homme aujourd�hui caricatur� en esp�ce � prot�ger.
4- Eve, orchestrant la nature peupl�e de ses cong�n�res femelles:
Pierre Debien exprime la f�minisation des esp�ces et la prise de pouvoir des femmes dans nos soci�t�s occidentales par des repr�sentations plantureuses et exub�rantes des corps des femmes qui sortent de partout et envahissement la terre.
Est-ce la force naturelle des choses comme l��crivait le c�l�bre po�te fran�ais Aragon quand il disait � La femme est l�avenir de l�homme � ou est-ce la revanche de Lilith qui est dans un extrait de la Gen�se, le nom de la femme cr��e par Dieu, avant Eve, en m�me temps que Adam, et sortie comme lui directement de la terre. � Nous sommes tous les deux �gaux, dit-elle � Adam� � et c�est alors que les conflits commencent�Lilith est ensuite mentionn�e dans l�Ancien Testament (Isa�e XXXIV 14), dans le Talmud comme d�mone, g�nie malfaisant synonyme de calamit�
4- Projection de l�histoire sur �cran :
Le visiteur, est conduit � se poser des questions comme chaque �tre humain l�a fait avant lui : le Paradis existe-t-il ? qui a d�truit le Paradis ?
Adam ? Eve ou Lilith ?
O� en sommes-nous ? Qui est responsable ? Le Paradis peut-il exister ?
Et comme chaque �tre humain avant lui, il sait qu�il ne peut pas r�pondre.
Tant qu�il y aura des arbres, on aura encore le souvenir du Jardin d�Eden et l�id�e du paradis.
Mais quand les arbres auront disparu, que se passera-t-il?
Le visiteur, comme l�artiste est amen� � trouver refuge dans le r�ve pour imaginer une suite heureuse et la survie du Paradis.
Le texte projet� est l�histoire �crite par Annick Debien.


B-les tableaux
Il se d�gage des tableaux une harmonie rendue par le travail sur la couleur.
Dans certains tableaux, Pierre Debien s�oblige � utiliser toute la palette ou au contraire dans d�autres, il s�interdit certaines couleurs.
Cette harmonie s�oppose aux combats et aux accouplements monstrueux qui ont lieu dans toutes les petites sc�nes finement dessin�es.
Aucun espace n�est laiss� libre, pas de fond et toute la toile est remplie par les dessins et les couleurs.
Il s�ensuit au c�t� de cette impression de mouvement harmonieux entre tous les �l�ments, une impression de libert�, de totale �galit� entre les esp�ces et les sc�nes au-del� de toute morale et une impression de profusion infinie.
Est-ce l�expression d�une nature originelle exub�rante, g�n�reuse, d�un ordre naturel premier o� hommes et femmes prennent racines dans cette m�me nature ou celle d�une nature contemporaine o� tout devient possible dans les relations par d�liquescence de toute morale, par absence de m�moire, par la dictature de l�instant, o� toute hi�rarchie entre les esp�ces est vou�e � dispara�tre, dans un monde o� les �tres deviennent indiff�renci�s et interchangeables ?

TECHNIQUES
Pierre Debien utilise des mat�riaux de r�cup�ration (bois, tissu, grillage, papier�), la r�sine pour les corps et l�acrylique.
La couleur est l� pour enchanter l�univers.

Le rhinoceros animal f�tiche de Pierre Debien
Le rhinoc�ros n�est pas � proprement parler un animal mythique, mais il l�est indirectement :
-il repr�sente une permanence des esp�ces de la pr�histoire
-il repr�sente une esp�ce menac�e par l�homme (qu�te de la corne � pouvoirs magique, aphrodisiaque, m�dical) donc le symbole de la lutte pour la pr�servation de la nature
-il repr�sente par sa puissance et sa faible vue le symbole de la force aveugle
-il est par sa corne un symbole phallique
-enfin jusqu�au XVI�me si�cle les bestiaires le confondaient avec l�animal fabuleux la licorne.
Aujourd�hui, pour Pierre Debien, il devient un animal symbole des maux de notre soci�t�, sans avenir et son aventure se transforme en errance.
Mais par provocation avec l�utilisation des couleurs, on quitte le drame et Pierre Debien fait du rhinoc�ros bleu (la couleur la plus immat�rielle de la palette) un animal donquichottesque et un animal de s�duction, bard� de ses attributs virils (sa corne d�or) mais devenus sans objet, anachroniques, dans un espace qui a troqu� le temps pour un �ternel pr�sent.

PUBLIC VISE :
L�exposition s�adresse � tout public.
Un travail particulier peut �tre envisag� � l�attention d�un public scolaire. Dans ce cas, l�exposition a plusieurs niveaux de lecture suivant l��ge :
-approche po�tique et travail sur les mat�riaux de r�cup�ration : d�s la maternelle
-compr�hension des mythes : � partir de 8 ans
-prise de conscience des id�es de permanence (mythes) et de cycles (naturels) : � partir du coll�ge
-cr�ations avec travail sur des mat�riaux pauvres tr�s diff�rents et mise en relation avec une histoire, une �criture
-recherche sur les mythes (Jupiter, la Ch�vre Amalth�e, la Corne d�Abondance,�) et leur r�sonance dans l�univers contemporain.
-initiation � une certaine lecture de la cr�ation contemporaine.


Pour me contacter
annickdebien@aol.com

Consultez le site
http://www.chaplin.ee